Ah que les tombes sont jolies

The graves are nice this time of year, exposition de photos de Jimmy Kets, au Vlaams Parlement, 99 rue Croix de fer, 1000 Bruxelles, jusqu’au 24 décembre 2014

Ramscappelle Road, Military Cemetery, Sint-Joris

Cimetière militaire, Sint-Joris

Les tombes et les cimetières sont, en règle générale, des lieux de pèlerinage et de recueillement. En règle générale, mais pas avec Jimmy Kets. Jeune photographe flamand, qui combine la photo de presse à des travaux personnels, il pose sur le monde un regard décalé. Par le petit bout de l’objectif, il capte une humanité souvent vulgaire et peu empathique (voir notamment Niet Miss, Volkscafes, Brightside).

Tranchée de la mort, Diksmude

Tranchée de la mort, Diksmuide

Pendant deux ans il a parcouru les cimetières à la recherche de l’élément incongru, de l’objet ou de la situation qui ferait capoter le regard traditionnel posé sur ces lieux.

Une poubelle dans une tranchée, des déchets près du cimetière, une attraction foraine derrière le magnifique monument à la gloire du soldat pigeon, et oups le sacré fout le camp, le recueillement laisse la place au moins au sourire, éventuellement à la réflexion sur la fonction de ces lieux. Sous son regard, la plupart des lieux affichent au mieux leur part de laideur. Mais pas toujours. La photo en tête de ce billet est superbe par la confrontation entre le bel alignement des tombes et les lumières criardes des néons de la pompe à essence. Pas sûr que Jimmy Kets ait voulu faire joli à ce point.

 

Organisée par le parlement flamand, l’exposition est située dans l’ancienne et très belle salle des guichets de la poste. Un guide du visiteur est mis à disposition, mais uniquement en flamand et en anglais, dans une ville où 90% de la population est francophone. Les commémorations n’empêchent pas la mesquinerie.

Monument en l'honneur du pigeon-soldat, Bruxelles

Monument en l’honneur du pigeon-soldat, Bruxelles

Publicités